Return to site

Conférence "habitat"

Nouvelles formes d'habitat : l'exemple de l'habitat léger

Le 21 et 22 avril se tenaient les traditionnelles "Journées de l'éco-construction" organisées par CCA et Approche Eco-habitat à Melgven. L'occasion pour Bretagne Transition d'inaugurer son partenariat avec CCA en organisant une conférence sur l'habitat.

Le thème : Nouvelles formes d'habitat : l'exemple de l'habitat léger

 

Les intervenants :

  • Jean Daniel Blanchet de Bois d'Ici, constructeur de Tiny House
  • Clément Chabot, ingénieur du Low-tech Lab
  • Sébastien et Manu, habitants de Tiny et cabane

 

Origine : Le mouvement est né aux USA suite à la crise avec une recherche d'autonomie financière par exemple et un retour à la simplicité. Il s'agit d'une alternative aux difficultés liées au prix du foncier et aux investissements élevés. Le focus est mis sur l'autonomie et le peu d'impact environnemental. Notamment au niveau des eaux grises (avec toilettes sèches) qui peuvent être traitées localement via un système dédié.

 

L'entreprise Bois d'ici travaille avec des bois locaux dans ses ateliers de Langolen où sont construites les Tiny.

Construction : Les principes constructifs sont les même que l'ossature bois avec des structures plus légères. Il faut 7-8 m3 de bois pour la construction soit entre 3 et 4 arbres. Les isolants sont naturels également avec un soin apporté au déphasage thermique pour un meilleur confort.

Réglementation : La remorque est homologuée comme plateau, avec la tiny fixée dessus et peut être désolidarisé. Ce n'est donc pas une caravane, mais du semis nomade. La contrainte est le poids car on est limité à 3.5 tonnes en France. On peut apporter des éléments démontables pour dépasser cette limite.

C'est la même réglementation que pour les caravanes avec 3 mois maximum entre les déplacements. Elle peut être identifiée comme caravane pour être positionnée dans le jardin particulier.

La loi ALUR à intégré l'habitat léger comme démontable et transportable, il faut bien faire attention au traitement des eaux usées et des eaux grises. La salubrité est contrôlée, et il faut aborder ces éléments avec les commissions communales pour des installations temporaires ou permanente avec modification du PLU en inscrivant une pastille sur la parcelle visée.

Les expériences avec les communes sont assez positifs pour accepter ces habitats dans le cadre légal. Les autorisations temporaires sont facilement acceptées (souvent le temps d'un mandat).

Low-tech : Des solutions que tout le monde peut réaliser avec peu de connaissances et peu d'impacts sur l'environnement. L'enjeu du Low-tech Lab est donc de documenter les solutions découvertes chez les différents inventeurs.
Un tour de France a été effectué en 2017-2018 pour documenter des low-tech sur le thème de l'habitat durable, toutes les low-tech sont consultables sur la plateforme type wikipédia http://lowtechlab.org/wiki/Tutorials
All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly